Conception écologique d’un espace public paysager : Plante & Cité publie un guide méthodologique

Plante & Cité a organisé le 9 octobre dernier à Strasbourg une journée technique sur le thème de la conception et gestion écologique des espaces verts avec le partenariat de la Communauté Urbaine de Strasbourg. Elle a réuni une centaine de professionnels et a été l’occasion pour Plante & Cité de présenter le guide méthodologique « Conception écologique d’un espace public paysager ». Ce document est en accès libre sur le site internet et sur celui de Val’hor.

Le guide publié cette semaine par Plante & Cité présente les enjeux et la démarche de conduite d’un projet de conception écologique d’un espace public paysager. Il s’inscrit dans le prolongement du label de gestion écologique EcoJardin. Il propose une méthodologie depuis les phases amont de diagnostic et de programmation, aux phases de conception et de réalisation du chantier, jusqu’aux phases de suivi, de gestion et d’animation du site. Commanditaires, concepteurs, entrepreneurs, gestionnaires trouveront dans ce guide des clés pour améliorer leurs pratiques professionnelles. Parce que chaque projet est une aventure humaine collective singulière, de nombreux exemples de projets et des témoignages ponctuent et enrichissent l'ouvrage.

Télécharger le guide.

Guide sur l’intégration des arbres dans le bâti intitulé

Le collectif « Tree and Design Action Group » (TDAG) vient de lancer un nouveau guide sur l'intégration des arbres dans le bâti intitulé : 'Trees in Hard Landscapes: A Guide for Delivery' (164 pages, en anglais). 

Ce guide traite de la démarche de projet, fait le point de l'état des connaissances et des techniques permettant d'assurer longévité tant des arbres que des (infra)structures qui les entourent et propose 32 études de cas tirés d'exemples d'un peu partout dans le monde (dont, vous ne serez pas surpris, l'excellent travail de Frédéric Ségur au Grand Lyon !).

Bien que rédigé en anglais, cette publication constitue une ressource de premier ordre pour les professionels impliqués en France dans les projets de voiries urbaine et d'espaces publics, de paysage, et de foresterie urbaine : la synthèse pragmatique et plurididciplinaire des connaissances qu'elle apporte est unique en son genre.

Un point complementaire d'importance : le téléchargement de ce guide est gratuit sur le site du collectif TDAG : www.TDAG.org.uk.

Les champions de France des Arboriste-Grimpeurs

Le Concours des arboristes-grimpeurs est placé sous le signe du respect et de la maîtrise : respect de l’arbre, ainsi toute branche cassée au cours d’une épreuve est éliminatoire, respect des hommes, les concurrents doivent faire la démonstration de leur style et de leur maîtrise technique. Ils doivent évoluer en toute sécurité.

50 à 60 arboristes grimpeurs hommes et femmes y participent. Les champions sont les élagueurs dont la maîtrise technique, la sûreté et l’élégance dans les déplacements sont les meilleurs.

2014 : 24e La Rochelle 2014 - Laurent Pierron
2013 : 23e Nancy - Romain Chignardet
2012 : 22e Pau - Laurent Pierron
2011 : 21e Paris - Romain Chignardet
2010 : 20e Strasbourg - Laurent Pierron
2009 : 19e Aix en Provence - Nathanaël Gros
2008 : 18e L'Hay les Roses - Xavier Desnos et Sandra Albretch
2007 : 17e Bayonne – Frédéric Dauphin et Camille De Muynck
2006 : 16e Nantes - Michel Schneider et Camille De Muynck
2005 : 15e Morlaix – Laurent Pierron et Sandra Albrecht
2004 : 14e Randan - Michel Schneider et 1re championne de France Camille De Muynck
2003 : 13e Bordeaux – Emmanuel Daout
2002 : 12e Jardins du Luxembourg – Paris – Pierre Exertier
2001 : 11e Lille – Villeneuve d'Ascq – Emmanuel Daout
2000 : pas de championnat national
1999 : 10e Lyon – Frédéric Dauphin
1998 : 9ème Nantes – Franck Delattre
1997 : 8ème - Bourges – François Vecchiarelli
1996 : championnats régionaux
1995 : Versailles – championnat européen
1994 : 7ème - Montpellier – François Dussene
1993 : championnats régionaux
1992 : 6ème - Hay les Roses – François Dussene
1991 : 5ème - Aix les Bains– François Dussene
1990 : 4ème - Lyon - François Cornu
1989 : 3ème - Valence – Serge Ponton
1988 : 2ème - Valence – Jacques Valle
1987 : 1er - Montélimar – Manuel Perez

Rencontres Nationales d’Arboriculture 2013

Les Rencontres Nationales d'Arboriculture seront accueillies cette année par la ville de Nancy, elles auront lieu au Parc de la Pépinière, du 20 au 23 juin 2013.

En partenariat avec le Groupe d’Etude de l’Arbre (GEA) et le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), la Ville de Nancy propose jeudi 20 et vendredi 21 juin 2013, amphithéâtre du Museum Aquarium de Nancy (34, rue Sainte-Catherine 54000 Nancy) un carrefour sur les différents chemins de connaissance de l’arbre. La thématique du colloque sera centrée sur « les nouveaux agresseurs et maladies», avec la présence d’experts internationaux et de gestionnaires d’espaces verts.

Samedi 22 et dimanche 23 juin, Embranchements s’installera ensuite dans le parc de la Pépinière. Tout au long du week-end, un village de l’arbre, des animations culturelles et artistiques concentreront tous les regards vers la canopée et la biodiversité qu’elle recèle. Les installations et rencontres sensibiliseront le grand public à l’importance de l’arbre en ville, à sa fonction essentielle. Organisée par la Société Française d'Arboriculture (SFA), une rencontre nationale de grimpeurs élagueurs, épreuve sportive et technique, rapprochera professionnels et amoureux des arbres.

 

Le Concours des arboristes-grimpeurs est placé sous le signe du respect et de la maîtrise : respect de l’arbre, ainsi toute branche cassée au cours d’une épreuve est éliminatoire, respect des hommes, les concurrents doivent faire la démonstration de leur style et de leur maîtrise technique. Ils doivent évoluer en toute sécurité.

50 arboristes grimpeurs y participent. Les champions sont les élagueurs dont la maîtrise technique, la sûreté et l’élégance dans les déplacements sont les meilleurs.

Voir tous les vainqueurs des championnats depuis 1987. Nos partenaires seront bien sûr présents à ces rencontres, comme chaque année.

Programme (PDF)


View Larger Map

 

 Vendredi 21 juin :

  • 13H00 : Départ de la première navette pour le Parc de la Pépinière / Jardin du Palais du Gouverneur
  • 13H30 : Réception des concurrents
  • 14H00-16H00 : Vérification des EPI (avec registre fourni)
  • 17H00-18H00 : Présentation des épreuves
  • 18H00-19H00 : Démonstration d’une ascension normalisée
  • 19H00-20H00 : Dîner offert aux concurrents et bénévoles
  • 21H30 : Dernier départ de la navette pour le campus de l’ONF

 

Samedi 22 juin :

  • 06H00-08H00 : Petit déjeuner
  • 07H00 : Départ d’un autocar et de la navette pour le parc de la Pépinière / Jardin du Palais du Gouverneur
  • 08H00-19H00 : Épreuves de sélection
  • 12H00 : Ouverture de la « Cantine des Arboristes », les jurys sont servis au pied de l’arbre
  • 20H00 : Annonce des sélectionnés pour le master pendant le buffet
  • 22H00 : Dernier départ de la navette pour le campus de l’ONF
  • 22H30-01H00 : Petite fête dans une salle perdue dans la forêt de Haye avec Snap Border

 

Dimanche 23 juin :

  • 07H00-08H00 : Petit déjeuner
  • 07H30 : Départ de la première navette pour le Parc de la Pépinière / Jardin du Palais du Gouverneur
  • 08H15-09H00 : Présentation du Master
  • 09H00-14H00 : Master
  • 12H00 : Ouverture de la « Cantine des Arboristes »,
  • 16H00-16H15 : Gagnant du jeu concours au Garden Stihl
  • 16H30-17H00 : Annonce des résultats du samedi, remise des lots
  • 17H00 : Annonce des 3 sélectionnés pour le championnat d’Europe 2013 et du champion 2013
  • 17H30 : Démontage et rangement si on peut. Un p’tit coup main, c’est pas d’refus !
  • 19H30 : Dernier départ de la navette pour le campus de l’ONF

Le Prix ‘Francis de Jonghe’

Le prix Francis DE JONGHE, a été créé en 1999 (et perpétué jusqu'en 2007) par la Société Française d'Arboriculture afin de rendre hommage à l'engagement de M. Francis DE JONGHE pour la reconnaissance de l'Arbre. Ce prix a pour objectif d'aider au financement d'un projet d'intérêt pour le domaine de l'Arboriculture Ornementale. Il peut récompenser un projet de recherche, d'information, de sensibilisation, de prévention, de vulgarisation sur l'arbre, tout public est concerné (entreprises, collectivités, chercheurs, particulier...).

L'Arboriculture Ornementale est apparue en France dans les années 1980 et Francis DE JONGHE (1940 - 1998), entrepreneur et arboriculteur libertaire, fut l'un des précurseurs de cette façon de tailler les arbres autrement. La profession de grimpeur-élagueur fait son apparition ayant pour mission la gestion du patrimoine arboré. La taille d'ornement est alors utilisée pour adapter le végétal  à des contraintes urbaines et humaines. Président de la FIF (FORÊT ILE DE FRANCE), puis Président de la SFA, mais aussi Président du Cercle de qualité Séquoia, ce personnage emblématique aura, sans cesse à cœur, de faire évoluer le métier en utilisant des techniques et matériels de grimper dans le respect de l'arbre en tant qu'être vivant. Un défenseur infatigable de la cause arboricole! 

Aujourd'hui et demain, La SFA continuera à valoriser cet engagement et souhaite relancer le prix Francis DE JONGHE afin d'encourager les passionnés de l'arbre à la promotion et au développement d'une gestion raisonnée des arbres d'ornement.

Ainsi, ont été lauréats de ce prix :

  • En 2007, Philippe Tran Tan Hai de la MSA Ile de France qui depuis 10 ans n’a pas ménagé ses efforts pour faire progresser la prévention des risques en élagage
  • En 2006, le CAUE 77, pour son action en faveur de la prise en compte de l’arbre dans les projets d’urbanisme.
  • En 2005, le laboratoire de l’INRA de Clermont-Ferrand, qui sous la responsabilité de Catherine Coutand a engagé un projet de recherche à propos des causes des ruptures estivales de branches.
  • En 2004, Frédéric Mathias, élagueur, pour sa contribution prépondérante à la production du Guide pratique du grimpeur-élagueur
  • En 2003, Guy-Bernard Jan, élagueur, pour la mise au point d’une nouvelle technique de secours aérien et la mise au point, en partenariat avec la MSA, d’un kit et d’un guide d’utilisation de ce kit d’organisation des secours.
  • En 2001,l’INH d’Angers, enseignant à l’INH d’Angers, pour la rédaction de trois ouvrages : développements végétatifs de la partie aérienne, développement des systèmes racinaires et floraison et taille des arbres et arbustes d’ornement.
  • En 2000, Jac Boutaud (37) en soutien à la création de l’arboretum de la Petite Loiterie

Charte européenne de l’arbre d’agrément

La Charte européenne de l'arbre d'agrément a pour objet de régir les principaux rapports entre l’Homme et l’Arbre d’Agrément. Elle a été rédigée à l’occasion du 2ème Congrès Européen d’Arboriculture tenu à Versailles le 29 septembre 1995 et signée alors par les représentants de l'International Society of Arboriculture présents : France, Italie, Espagne, Allemagne, Autriche, Danemark, Angleterre et Irlande, Norvège.

Depuis, plusieurs villes françaises se sont engagées dans ce processus :

Villeneuve d’Ascq (59), Sorgues (84), Vierzon (18), Bourges (18), Nantes (44), Arles (13), Le Grand Lyon (69), Lille (59), Bordeaux (33), Dourdan (91), Versailles (78), Ormesson sur Marne (94), Lambersart (59).

Charte européenne de l’arbre d’agrément

Article 1 :

L’arbre est un être vivant : il naît, s’épanouit et meurt. Cependant son existence n’est pas à la mesure de l’échelle humaine et peut s’étendre sur plusieurs siècles.

Article 2 :

L'arbre d'agrément, planté et entretenu dans les aménagements urbains, parcs et jardins, en compagnement des voies ou du bâti, joue un rôle essentiel dans l'équilibre écologique de la plupart de nos lieux de vie. Il y apporte du bien-être et les embellit. Par ses rôles et son histoire, il se distingue des arbres forestiers, agricoles ou fruitiers, plantés et entretenus à des fins essentiellement utilitaires. Parfois cependant, l'arbre d'agrément, héritier de ces derniers, est aussi le survivant d'usages passés et à ce titre participe à la mémoire du territoire.

Télécharger la charte en PDF

Résumé des RRA 2013 à Redon (35)

Les championnats régionaux se sont déroulés le 20 et 21 Mai sur le site de l île aux pies, près du spot d’escalade, aux alentours de Redon (35). C’est dans un cadre magnifiquement arboré, le long des rives de l Oust que l’on a pu admirer les prouesses de nos 29 concurrents tout au long de ce week-end.

Le samedi matin, le premier rendez vous était à la vérification du matériel et du registre EPI. Il s’est déroulé par les fournisseurs et les bénévoles sous le barnum. Puis, les jurys ont présenté les « arbres épreuves ». Le lancer de petit sac, les concurrents ont 6 minutes pour équiper deux arbres avec une cordelette et une corde d’accès par arbre.

  • Le grimper rapide, le but est de monter dans l’arbre jusqu’à la cloche située à 15 mètres, le plus rapidement possible. Pour résumer : « Pose ton cerveau et grimpe ».
  • Le footlock, une épreuve très prisée par les concurrents. Elle consiste à grimper sur une corde avec un système de blocage (nœud, poignée) en un minimum de temps.
  • Le secours : « Vite Boby s’est blessé !». Il faut donc le secourir, tout mettre en oeuvre pour appeler les secours et descendre Boby avant que les séquelles ne soient trop graves.
  • Le déplacement, est une épreuve de simulation de taille. C est une mise en situation de ce que peuvent faire les élagueurs arboristes durant leur journée de travail. Le but est de se déplacer vers les 4 balises (une cloche est à taper lorsque l’on arrive sur le poste de travail): la scie, la perche et la bûche que l’on lance dans un périmètre définie. Il y a également le buzzer, il faut aller taper dans la cloche sans trop appuyer sur la branche, ce qui dans le cas contraire fera déclencher le buzzer (ici c’était un petit sac et une bassine d’eau). Une des règles primordiale de ce métier et donc de cette épreuve est que le grimpeur doit être longé sur le poste de travail. Enfin l’épreuve se termine par l’atterissage dans une cible, le tout dans un déplacement avec style et respect de l’arbre.

L’annonce des résultats a été annoncés dans les bars de la commune de Bains sur Oust qui s’est suivit de concert

Puis le lendemain, il y a pour les 5 meilleurs et le meilleur hors région, le MASTER. Cette épreuve va presque réunir toutes les épreuves: équiper l’arbre, se déplacer et le déséquiper.

Une Démonstration de l’épreuve de secours a été réalisée et argumentée par Romain CHIGNARDET et  Didier RIVES ceux qui a permis de voir une des situations que le jury attendait durant cette journée.

Les grandes surprises de ces rencontres sont l’interdiction d’utiliser le zigzag (suite aux accidents survenus en Allemagne et en Nouvelle-Zélande) et l’interdiction de travailler sur un bloqueur mécanique.

Les résultats du master pour ces rencontres régionales 2013 ont été Romain CHIGNARDET, Xavier DESNOS, Damien CHAMPAIN, Jérôme PAGNY (hors région), Steven PROST et Camille LEFORT.

Ces championnats se sont déroulés dans la joie et la bonne humeur (« j’ai envie de dire comme d’habitude »). Une fois de plus, ces rencontres ont été accompagnés de prouesses techniques avec l’utilisation, suivant les situations, de méthodes pouvant faciliter notre métier. Un Grand remerciement aux commerçants, fournisseurs, jurys, bénévoles et organisateurs qui sans eux nous n’aurions pas pu passer ces deux jours mémorables.

Les qualifiés pour les rencontres nationales qui auront lieu à Nancy le samedi 22 et le dimanche 23 juin sont : Romain CHIGNARDET, Xavier DESNOS, Damien CHAMPAIN, Steven PROST, Camille LEFORT, Enoal TESSON, Edouard LUCAS, Stéphane GOULET, Jérome PETIT.

Auteur : Valentin Hello, adhérent centre ouest, praticien

Photos : Valentin Hello

Photo de Romain CHIGNARDET au master : Loez BRICET

Pour une Gestion Durable des Patrimoines Arborés