Championnats : La France à Agen, l’Europe à Thoiry

Le calendrier des arboristes grimpeurs français était chargé en ce mois de juin 2018, avec les rencontres nationales du 1er au 3 juin à Agen (Lot-et-Garonne) et le championnat d’Europe les 30 juin et 1er juillet à Thoiry (Yvelines). [ Par Yaël Haddad ]

Les rencontres nationales d’arboriculture organisées par la Société française d’arboriculture (SFA) et ses partenaire sont pris place durant trois jours dans le parc Walibi Sud-Ouest, aux portes d’Agen (Lot-et-Garonne). Comme l’an dernier, les sélections en cinq épreuves se sont déroulées le vendredi, et le master le dimanche. Le championnat d’Europe, quant à lui, ne s’était pas déroulé depuis bien longtemps sur le territoire national. Il faut remonter pour cela à 2006, dans le parc du Grand-Blottereau, à Nantes (Loire- Atlantique). Cette fois, la rencontre européenne s’est déployée dans le parc du château de Thoiry, dans les Yvelines, un magnifique site classé« Jardin remarquable » qui abrite le zoo-safari éponyme.

France : Tanguy Bonniordet Sophie Valat sur le podium

Dans le parc Walibi Sud-Ouest, plusieurs cèdres accueillaient les classiques épreuves des élection – déplacement dans l’arbre, secours aérien, lancer de petit sac, grimper en footlock, grimper rapide – puis le master. Le cumul des points obtenus dans les phases sélectives permettait de retenir les cinq concurrents masculins et les deux adversaires féminine spour la finale du dimanche. À ces derniers sesont ajoutés le meilleur concurrent étranger parmi les deux Allemands et le Catalan venu participer à cette rencontre. Tanguy Bonniord, déjà vainqueur en 2016 à Vichy, a décroché la première place, suivi de Félix Patris et deBenoît Bouton. Chez les filles, Sophie Valatgagne le concours devant Zoé Gaugler. Le samedi, la journée était consacrée à des présentations de matériels, à des animations de grimpe encadrée dans les arbres ainsi qu’àun petit jeu de reconnaissance des végétaux préparé par Christelle Denis, enseignante en aménagements paysagers au lycée agricole Armand-Fallières, à Nérac (Lot-et-Garonne).

Europe : une belle préparation à Thoiry

L’organisation du championnat d’Europe a été orchestrée d’une main de maître par Sébastien Debeul, responsable du service jardin du domaine de Thoiry, et par son adjoint arboriste grimpeur, Arnaud Delannoy. La compétition réunissait une soixantaine de concurrents et concurrentes en provenance d’une quinzaine de pays, sans parler des membres du jury sélectionnés par l’International Society of Arboriculture (ISA). Le village des exposants et les abords de chaque arbre de la sélection avaient été soigneusement aménagés pour offrir le meilleur accueil à tous les participants – arboristes grimpeurs sélectionnés, équipe technique, jury –, sans oublier les visiteurs. Outre les fabricants et distributeurs de matériels et d’équipements de protection individuelle (EPI) partenaires habituels des rencontres nationales, plusieurs exposants étrangers s’étaient également déplacés pour l’occasion. De quoi faire le plein de nouveautés pour les participants.

Romain Chignardet sacré champion d’Europe

Première grande satisfaction pour l’équipe nationale, parmi les cinq concurrents masculins et les trois compétitrices féminines finalistes se trouvent deux Français et une Française ! Et, cerise sur le gâteau, le gagnant chez les hommes n’est autre que Romain Chignardet, gérant de l’entreprise L’Arbre de Vie dans le Cher. Ce jeune arboriste grimpeur de 31 ans n’est pas un inconnu des podiums. Il a gagné le championnat de France en 2011 et en 2013, et s’est placé deuxième en 2017. Ce dernier classement lui a permis de participer au championnat d’Europe 2018. Mais la trop grande proximité entre les dates des épreuves nationales et celles du championnat européen ont constitué un handicap pour bien s’organiser. Sa victoire lui permettra néanmoins de se rendre au championnat du monde 2019, aux États-Unis dans le Tennessee. Une très grande joie pour ce professionnel qui se qualifie plutôt d’« instinctif ». « Je ne fais pas de préparations spécifiques pour les championnats auxquels je participe. J’ai une bonne condition physique liée à la pratique quotidienne de mon métier, à  une bonne hygiène de vie et sans doute aussi à mon passé de sportif de haut niveau durant une petite dizaine d’années entre le collège et le lycée. » À quoi doit-il, selon lui, sa réussite ? D’une part, à l’esprit d’équipe développé au sein de la Team France durant le week-end, riche d’encouragements réciproques et de nombreux échanges après les sélections, et à sa très bonne connaissance du règlement du concours – dont certains détails peuvent être modifiés d’une année sur l’autre à la suite de réclamations – et, d’autre part, à son attitude posée durant les épreuves, en particulier pour la finale.

LES RÉSULTATS  CHAMPIONNAT D’EUROPE

Palmarès masculin :

  • 1er : Romain Chignardet (France)
  • 2e : Fritz Van der Werff (Belgique)
  • 3e : Fabian Weber (Allemagne)
  • 4e : Jérôme Pagny (France)
  • 5e : Miguel Lillo (Espagne) - disqualifié

Palmarès féminin :

  • 1re : Josephine Hedger (Grande-Bretagne)
  • 2e ex æquo : Sophie Valat (France) et Erika
  • Luppi (Italie) - disqualifiées

Source :  MATÉRIEL ET PAYSAGE N° 140 - AOÛT-SEPTEMBRE 2018

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.