Courrier de la SFA – Édito

Malheureusement, et pour différentes raisons, il ne nous est pas possible de faire paraître La Lettre de l’Arboriculture cet été. Tout le bureau et l’équipe administrative de la SFA vous présentent leurs sincères excuses.

Mais promis, et comme vous le comprendrez dans les lignes ci-dessous, nous sommes en train de mettre tout en oeuvre pour redonner à la SFA sa vraie place et par conséquent donner un second souffle à La Lettre de l’Arboriculture . Mais cette démarche demande un peu de temps pour être mise en place.

Je vous remercie de votre patience et de votre compréhension.

Ma présentation courte et objective

La vie, comme à son habitude, réserve des surprises, et en écrivant ces quelques lignes je concrétise l’un des derniers évènements non prémédité survenu à Lille fin juin lors des Rencontres Nationales d’Arboriculture. Je suis le nouveau président de la SFA ! Pas prévu ça !

Je devais juste passer un week-end tranquille, acteur passif d’un évènement dans lequel je ne me retrouve plus vraiment. Mais l’adhésion de certaines personnes pendant l’AG m’a poussé directement à passer du statut de simple spectateur râleur et caractériel à une prise de position un peu plus engagée.

J’ai la lourde tâche de succéder à Romain Musialek, mais aussi à la longue liste des personnes qui les unes après les autres ont construit la Société Française d’Arboriculture. Mais je ne suis pas seul !

Le nouveau bureau

Heureusement, le miracle s’est produit, cette année le bureau est composé de 18 personnes ! Quel engouement ! Est-ce un signe ? Que se passe-t-il ?

Ces dernières années la SFA a été portée par seulement quelques personnes, à la façon des irréductibles Gaulois, vaillamment et courageusement. Mais une association de cette importance ne peut vivre sans la bonne volonté et le temps donné par de nombreux bénévoles.

 Nom - PrénommailCollèges
PrésidentPIERRON Laurentsfa.laurentp@gmail.comAmateurs
Vice-PrésidentNIBART Philippefilnib@hotmail.frPraticiens
TrésorierJEGA Yannyann.tresorier.sfa@gmail.comEntreprises
Trésorier AdjointSECHET Françoisbonsai0sequoia@wanadoo.frExpert
SecrétaireMAILLARD Julienjmaillard06@gmail.comPraticiens
Secrétaire AdjointFERRET Gérardferret.elagage@aol.comAmateurs
Délégués IDFDEUBEL Sébastienseb@thoiry.net
RAT Stéphaneaquibois.sr@gmail.com
Délégués Nord-EstTROMP Williamsfa.nordest@gmail.com
Délégués Nord-EstDESRUENNE Etienne
DELCOURT Michelmdelcourt@lillemetropole.fr
Délégués Centre-OuestUBEDA Xavierxavierubeda@yahoo.fr
CHIGNARDET Romainlarbre2vie@gmail.com
Délégué Sud-OuestGUYOT Andréandre.guyot@ville-larochelle.fr
Délégué Sud-EstNOE Pierrearboriste-grimpeur13@laposte.net
CollègesBOUILLON Jérômejeromebouillon@wanadoo.frEnseignants
LE GUIL Jean-Françoisjf.leguil@drome.cci.frEnseignants
VERHELST PaulPaul.verhelst@sioen.beEntreprises

Notre nouveau bureau est composé de passionnés.

  • D’arboristes prêts à découvrir autre chose que la compétition.
  • D’« anciens », prêts à partager leur sagesse (Merci François et Philippe d’être restés encore un peu).
  • De tout-jeunes, ou presque ! Présents pour apporter leur énergie.
  • De râleurs, (très certainement ! Et non je ne donnerai pas les noms !).
  • De nouveaux, dont le regard extérieur nous fait prendre conscience de la perception de la SFA par le reste du monde arboricole… non négligeable…

Tous les collèges ont leur représentant, les postes techniques sont aussi pourvus de leur responsable, nous avons des délégués dans chaque région…

Un expert, des praticiens, des amateurs, des enseignants, un représentant des fournisseurs, des collectivités…

La diversité, n’est-ce pas là le meilleur moyen d’ouvrir les portes de la SFA à tous les professionnels de l’arbre ?

Nous sommes prêts et motivés pour la suite.

La tendance

Une prise de conscience a eu lieu, il est temps de redonner à la SFA sa place d’acteur dans l’arboriculture française et non plus simplement comme une organisatrice de championnats/rencontres qui ne satisfont qu’une poignée de personnes.

Nous avons tant d’autres choses à faire. Je vais y revenir.

Suite à l’AG de Lille, mails et entretiens téléphoniques se sont succédés avec différents interlocuteurs, experts, gestionnaires, représentants des collectivités, la liste est longue et tout le monde est unanime.

La SFA doit s’engager et prendre position, la SFA doit être le lien entre chacun des acteurs de l’arbre, experts, arboristes, gestionnaires, scientifiques, collectivités, pépiniéristes, centres de formations, enseignants, associations, fabricants, revendeurs

Nous partageons le même support de travail, nous avons besoin les uns des autres au quotidien, alors pourquoi ne pas partager nos connaissances et notre savoir ? Pourquoi ne pas mettre en avant le professionnalisme et les compétences de chacun pour défendre et promouvoir l’arbre et les métiers qui l’entourent ?

Ces dernières années, j’ai eu l’impression de revoir la tronçonneuse s’imposer sauvagement dans les villes et les campagnes. Nos prédécesseurs ont oeuvré pour que l’arbre ait le droit d’exister, mais aujourd’hui qu’en est-il ? Est-ce le retour de la tronçonneuse triomphante ?

Il existe aujourd’hui une loi qui encadre les arbres d’alignements, des lois qui structurent certaines zones urbaines…

Mais que se passe-t-il sur le terrain ? Qui sont les vrais interlocuteurs ? Est-il possible de continuer à faire n’importe quoi avec notre patrimoine arboré ?

Les moyens

  • Créer un réseau important et varié est LA condition indispensable pour faire aboutir un tel projet de développement.
  • Faire fonctionner dans un premier temps ces réseaux en Régional avec un référent nommé qui fera le lien avec le bureau.
  • Se regrouper ensuite en National sera une formalité. De manière très simple et pragmatique, les moyens humains sont la réussite d’une association. Un grand nombre de personnes actives même à petite échelle et nous réussirons. Si au lieu de solliciter en permanence une poignée d’actifs, nous nous répartissons les tâches, ce « job » deviendra un moment de partage sympa et non plus une corvée.

Que faire ?

Nous sommes en cours de création d’un grand réseau. À toutes celles et ceux qui veulent intégrer ce réseau pour se tenir informé des actions et de la vie de la SFA, pour celles et ceux qui souhaitent juste de temps en temps, si l’envie et la disponibilité le permettent, donner un petit coup de main pour faire vivre notre association, envoyez un mail à l’adresse suivante pour intégrer la liste de diffusion. N’ayez crainte cela n’engage à rien…

sfa.laurentp@gmail.com ou secretariat@sfa-asso.fr

  • Développer un vrai système de communication et de diffusion entre les adhérents et les différents acteurs de l’arbre au niveau régional et national. Et pourquoi pas international ? Un réseau de communication efficace, c’est une association qui pourra faire valoir sa légitimité et faire passer des messages.
  • Redevenir une association connue et reconnue.
  • Les rencontres (Régionales ou Nationales) de l’Arboriculture pourraient devenir « La fête de l’Arboriculture », et ainsi ouvrir ses portes à tous les acteurs de l’arbre.
  • Que le principal objectif de cette fête de l’arboriculture soit de parler de l’arbre, d’échanger en ouvrant ces manifestations à tous les professionnels de l’arbre mais aussi et surtout au grand public. Le concours deviendrait un des évènements de ces weekends, mais ne serait plus la seule « attraction ».
  • S’associer à un événement existant, mis en place par une autre association de l’arbre ? Regrouper les adhérents des différentes structures pour organiser et animer un weekend autour de l’arbre ? Et à l’inverse proposer aux autres associations de nous rejoindre sur une fête de l’arboriculture et créer des évènements communs.
  • Impliquer les associations locales plus largement, en ne ciblant pas forcément l’arboriculture, mais en sollicitant celles qui s’impliquent de près ou de loin au niveau de la défense de la nature. Le monde associatif est l’organe vivant de notre société, on ne peut s’en passer.

Mais encore pour 2019 :

  • Rétablir le prix Francis Dejonghe, un des pères fondateurs de l’arboriculture en France, créé pour honorer son travail et sa personne. Il n’est pas envisageable de laisser disparaître ce prix.
    Aujourd’hui et demain, La SFA continuera à valoriser cet engagement afin d’encourager les passionnés de l’arbre à la promotion et au développement d’une gestion raisonnée des arbres d’ornement. Ce prix est une preuve concrète de la diversité des gens qui oeuvrent dans et autour des arbres, c’est un témoignage physique de la cohabitation possible entre tous les professionnels de l’arbre.
    La SFA ne doit plus être seulement un rassemblement de grimpeurs « secoués du houppier ». (Merci Philippe Nibart, je l’adore celle-là !)

Et aussi :

  • Organiser une table ronde avec les principaux acteurs de l’arbre (associations, experts, gestionnaires, collectivités…) une journée pour se rencontrer et établir des liens entre nous et préparer l’avenir de l’arboriculture en France, tous ensemble.
  • Et reste également toutes les idées des uns et des autres qui ne cessent d’affluer.

L’urgence

La Lettre de l’Arboriculture est aujourd’hui en France l’une des seules revues parlant de l’arbre, quelques articles paraissent ici et là dans d’autres revues, mais les professionnels de l’arbre ne méritent-ils pas d’avoir leur revue ?

Malheureusement chaque Lettre est de plus en plus maigre, Florence Dhuy se bat et ce n’est pas un vain mot, pour essayer de combler et trouver du contenu.

Comment est-ce possible ? Ne se passe-t-il rien dans l’hexagone et ailleurs qui ne mérite sa place dans La Lettre de l’Arboriculture ?

Mesdames et messieurs les experts, gestionnaires, responsables de collectivité, arboristes, formateurs, et à vous toutes et tous dont le quotidien se déroule autour et dans l’arbre, utiliser, abuser de cette Lettre pour raconter vos histoires, partager vos expériences, parler d’une nouvelle loi, d’une méthode de plantation, de taille, d’une conduite à tenir face à tel ou tel lignivore, communiquer sur les évènements à venir… Les sujets sont inépuisables.

Vous pouvez aussi postuler pour renforcer le comité de rédaction de La Lettre dont la mission est la validation de la publication et la relecture de La Lettre.

La Lettre ne doit pas disparaître, elle est l’un des seuls liens physiques de partage qui existe à travers l’hexagone. Les réseaux sociaux et autre subterfuge de communication n’auront jamais la valeur de notre Lettre. Quel plaisir d’avoir dans sa bibliothèque cette revue et de pouvoir se replonger dedans pour retrouver des infos publiées par un confrère.

Alors Mesdames, mesdemoiselles, messieurs prenez votre plume (sont acceptés aussi, plaque de marbre, pigeon voyageur, et tout autre système assurant la bonne réception de vos précieuses données), agrémentez d’une photo ou deux en bonne définition et légendée, et servez-vous de cette Lettre pour faire vivre l’arboriculture en France.

Et pourquoi ne pas rêver un jour à un vrai magazine de l’arboriculture ?

  • Prochaine Lettre : 26 octobre 2017
  • Date limite d’envoi des éléments : 15 septembre 2017
  • Par mail à Florence : edition@sfa-asso.fr

Je vous remercie par avance et très sincèrement de prendre un moment dans vos emplois du temps surchargés pour faire renaitre cette Lettre et ainsi collaborer à la diffusion et au partage des infos dans l’hexagone.

Les dates à retenir

Rencontre Nationale Binôme

Cette année, les rencontres en binôme se dérouleront du 29 septembre au 1er octobre 2017 aux Arcs-sur- Argens dans le Var.

Pour en savoir plus : www.sfa-asso.fr

Une manifestation décontractée dans le déroulement, mais très sérieuse dans le contenu sur les problématiques et la gestion du secours aérien. Mais aussi lors des précédentes éditions, de la botanique, de la pathologie, de propositions de gestion suite à une problématique exposée… Que nous réserve l’équipe d’organisation cette année ?

Le samedi de 19 h 00 à 20 h 00 nous organiserons une réunion SFA :

  • Lancement « officiel » de la nouvelle saison pour la SFA
  • Nouvelles orientations
  • Projets à venir
  • Débat libre autour des envies et souhaits de chacun

Je vous remercie encore de votre éventuelle présence. Venez nombreux, adhérents ou pas la porte est ouverte.

2e Congrès National des arbres remarquables – Association ARBRES

Les 6, 7 et 8 octobre 2017 à Bordeaux, Athénée Municipal – Place Saint Christoli

Pour plus d’infos : www.arbres.org/actualite.html

Laurent Pierron, Président passionné et motivé