Arbor Camp 2015

Cette année, la 6ème édition de  la rencontre internationale Arborcamp va se dérouler en Romandie, du 26 au 28 Juin au Parc de Pierre-à-Bot, sur la commune de Neuchâtel.

Arborcamp réunit toutes les personnes qui aiment les arbres, les passionnés de grimpe, les arboristes-grimpeurs de toute la Suisse et d'Europe, ainsi que les curieux qui s’intéressent à la nature. C’est une plateforme qui permet différents échanges entre les personnes qui s’intéressent aux arbres, à la nature en général et à la relation entre la nature et l’être humain.

  • 26 au 28 Juin 2015
  • Juin au Parc de Pierre-à-Bot
  • Colloques, demonstrations, séminaires (Program en PDF)

Cette année, se tiendront plusieurs ateliers pratiques et théoriques. La gamme de sujets  est relativement vaste et très intéressante, allant: des avantages du bois mort sur les vieux arbres, des abeilles et leur importance, des projets de recherche à long terme concernant la forêt, aux différentes techniques de grimpes aux arbres et bien plus encore.

Ce sera donc, bien sûr, un pur plaisir qui ne sera pas trop court. Il sera possible de prendre un café dans les hauteurs du houppier. De plus, cette année, nous proposons de nouvelles activités. Par exemple, nous pourrons participer à la construction d’un cocon dans la cime d'un arbre, peindre ensemble une immense image située en hauteur, entre les arbres. Ce sera certainement un plaisir de grimper dans les arbres, ceci dans une ambiance agréable.

Du matériel de grimpe aux arbres sera disponible sur place, contre un dépôt. En soirée, il y aura beaucoup de place pour la réflexion et les célébrations, entourés par de nombreux feux et des buches finlandaises.

http://arborcamp.ch/

Charte de l’arbre pour le Grand Lyon

16Onze ans se sont écoulés depuis l’adoption de la première Charte de l’arbre du Grand Lyon, bref laps de temps au regard de la vie des arbres. Durant cette période, la façon d’envisager la place de l’arbre en ville a cependant sensiblement évolué au point qu’il apparaît aujourd’hui indispensable de renouveler cette démarche.

Au travers de la Charte de l’arbre, les signataires font connaître leur adhésion aux grands principes qu’elle développe. Mais au-delà de la simple déclaration d’intention, la charte de la forêt urbaine entend être avant tout un outil au service de l’action. Chaque signataire s’engage ainsi à mettre en œuvre à son échelle les recommandations de la charte au travers d’un plan d’actions rendu public.

Rencontres Nationales d’Arboriculture 2015

Cette année, c'est la Ville de Capdenac qui a ouvert ses portes et celles du Parc, qui se pour accueillir les compétitions, animations, spectacles and démonstration,  des RNA 2015.

Programme du concours : 

Vendredi 12 juin

8h à 13h : Fignolages, essais, chronos, master
14 à 15h : Débrief jury
15 à 16h : Tour des épreuves, débrief règlement
16 à 20h Vérification EPI (10 vérificateurs, 4 SFA)

Samedi 13 juin

7h30 : Jury en place (premier concurrent déplacement, sifflet à 8h)
8 à 19h : Épreuves de sélections (13 h 00 à 13 h 30 pause)
19 à 20h : Rangement et débrief jury myster
21h : Résultat Liste des invités chez Myster Arbre

Dimanche 14 juin

8 à 8h30 : Fignolage myster (finale)
8h30 à 9h : Tour du myster et débrief règlement
9 à 13h : Myster (30 mins + 10 mns /concurrent)
13 à 15h : Tête-à-tête
15 à 16h : Podium et lots
16 à 17h : Rangement, to be continued

Théâtre végétal suspendu

En 2015, les Voyageurs des Cimes, équipe chevronnée d'éducateurs diplômés de grimpe d'arbre et passionnés du monde végétal transportent leur univers original un peu partout en France à l'occasion d'évènements en l'honneur des arbres et forêts. 

Un spectacle théâtral de 45mn qui invite le tout public à découvrir de façon ludique et poétique le fonctionnement biologique des arbres. Le Comte Herbert de Villefeuille, scientifique de génie, et son acolyte le Capitaine Forficule, marin et explorateur aguerri, nous embarquent à bord de l'Héliostar, un vaisseau suspendu dans les arbres qui va leur permettre de révéler à la face du monde le miracle de l'invention végétale. Un spectacle tous terrains (avec des arbres) et autonome. Vidéo et documentation

Espèces invasives : des arbres européens en Chine

Aujourd’hui, la majorité des espèces exotiques introduites en Europe viennent d’Asie. Les scientifiques travaillent à mettre au point des méthodes de détection précoce des espèces potentiellement dangereuses pour les forêts européennes.

« La majorité des espèces récemment arrivées en Europe viennent d’Asie, en particulier celles colonisant les essences forestières. Entre 2000 et 2008, 57 % des insectes xylophages envahissants étaient originaires d’Asie. Ce continent a détrôné l’Amérique du Nord en tant que pourvoyeur d’espèces invasives, tous groupes confondus, vers l’Europe »,explique Alain Roques, directeur de l’unité de Zoologie forestière à l’inra d’Orléans.

Roques« En général, ces ravageurs ou parasites ne font aucun dégât dans leur pays d’origine. Soit qu’ils ont leurs ennemis naturels, soit que les espèces-hôtes sont plus résistantes. À partir de ce constat, nous avons planté des arbres ‘sentinelles’ en Asie : cyprès, hêtres, charmes, sapins et trois espèces de chênes. Au total sept essences communes aux forêts d’Europe. Mais nous regrettons de ne pas avoir obtenu d’autorisations pour les pins ». Ces travaux ont été réalisés dans le cadre d’un projet européen (PRATIQUE) dont Alain Roques a coordonné la partie française. Plus d'information et sources sous : inra.fr

Ils ADORENT les acariens même crus !

...pas une, pas deux, pas trois mais pas moins de sept auxiliaires différents pour lutter contre les acariens ! Des petits, des gr… Euh non, des un peu moins petits… Tout un arsenal pour vous aider, à lâcher ou plutôt à observer, non pas les sept mercenaires mais les sept auxiliaires.

D’ailleurs, poussons la comparaison… Bon alors, le chef, vous vous souvenez du film pour ceux qui l’ont vu, c’est Yul Brynner, crâne rasé, regard perçant, le pistolet rapide et précis, le chef quoi… C’est la coccinelle Stethorus punctillum, une petite coccinelle qui contrairement à Yul est assez poilue.

Elle consomme exclusivement des tétranyques (plusieurs différents sur les tilleuls entre autre). Elle est noire au stade adulte et noire puis rouge au stade larvaire. Les deux stades sont recouverts de filaments jaunâtres courts et fins.

L’adulte mesure 1,2 à 1,5 mm, plus petite qu’une tête d’épingle. Une coccinelle adulte et surtout la femelle qui est une excellente chasseuse peut consommer de 75 à 100 oeufs par jour mais aussi des larves et des nymphes d’acariens. ...

Extrait de l'article "Ils ADORENT les acariens même crus !" par Edith Mühlberger apparue dans La Lettre d'Arboriculture - Automne 2014 téléchargeable pour les adhérents sur sfa-asso.fr !

Le pique-prune et des vieux arbres à cavités

Les espèces saproxyliques, qui dépendent pour une partie au moins de leur cycle de vie de la décomposition du bois mort ou dépérissant et des organismes associés, représentent une proportion importante des organismes de l’écosystème forestier. Elles y jouent un rôle essentiel, permettant le recyclage naturel des matières ligneuses sous forme de terreau. A la suite de plusieurs siècles d’une exploitation forestière éliminant bois morts et vieux arbres, beaucoup de ces espèces se sont fortement raréfiées. C’est le cas du pique-prune (Osmoderma eremita), un insecte coléoptère aujourd’hui protégé par la loi française et inscrit au niveau européen en annexe II de la directive Habitats en tant qu’espèce prioritaire. Plus d’informations dans Le Courrier de la Nature n°285.

Vincent Vignon, Office de génie écologique (OGE) publié dans Le Courrier de la Nature.

Conception écologique d’un espace public paysager : Plante & Cité publie un guide méthodologique

Plante & Cité a organisé le 9 octobre dernier à Strasbourg une journée technique sur le thème de la conception et gestion écologique des espaces verts avec le partenariat de la Communauté Urbaine de Strasbourg. Elle a réuni une centaine de professionnels et a été l’occasion pour Plante & Cité de présenter le guide méthodologique « Conception écologique d’un espace public paysager ». Ce document est en accès libre sur le site internet et sur celui de Val’hor.

Le guide publié cette semaine par Plante & Cité présente les enjeux et la démarche de conduite d’un projet de conception écologique d’un espace public paysager. Il s’inscrit dans le prolongement du label de gestion écologique EcoJardin. Il propose une méthodologie depuis les phases amont de diagnostic et de programmation, aux phases de conception et de réalisation du chantier, jusqu’aux phases de suivi, de gestion et d’animation du site. Commanditaires, concepteurs, entrepreneurs, gestionnaires trouveront dans ce guide des clés pour améliorer leurs pratiques professionnelles. Parce que chaque projet est une aventure humaine collective singulière, de nombreux exemples de projets et des témoignages ponctuent et enrichissent l'ouvrage.

Télécharger le guide.

Guide sur l’intégration des arbres dans le bâti intitulé

Le collectif « Tree and Design Action Group » (TDAG) vient de lancer un nouveau guide sur l'intégration des arbres dans le bâti intitulé : 'Trees in Hard Landscapes: A Guide for Delivery' (164 pages, en anglais). 

Ce guide traite de la démarche de projet, fait le point de l'état des connaissances et des techniques permettant d'assurer longévité tant des arbres que des (infra)structures qui les entourent et propose 32 études de cas tirés d'exemples d'un peu partout dans le monde (dont, vous ne serez pas surpris, l'excellent travail de Frédéric Ségur au Grand Lyon !).

Bien que rédigé en anglais, cette publication constitue une ressource de premier ordre pour les professionels impliqués en France dans les projets de voiries urbaine et d'espaces publics, de paysage, et de foresterie urbaine : la synthèse pragmatique et plurididciplinaire des connaissances qu'elle apporte est unique en son genre.

Un point complementaire d'importance : le téléchargement de ce guide est gratuit sur le site du collectif TDAG : www.TDAG.org.uk.

Pour une Gestion Durable des Patrimoines Arborés