La Lettre d’Arboriculture – Printemps 2018

Bonjour à toutes et tous !
La SFA continue sa transformation ! Après un nouveau logo, vous avez dans les mains la nouvelle mouture de notre revue dont la maquette a été conçue par FEB et mise en page par Florence Dhuy. Cette publication est l’image « physique » de la SFA et nous la souhaitions plus claire, plus dynamique et encore plus ouverte à l’ensemble des acteurs de l’arbre. Preuve en est, l’association belge d’arboriculture Arboresco nous rejoint et une place lui sera dédiée pour partager avec nous cette passion commune de l’arbre.

La MSA (Mutualité sociale agricole), avec qui nous redémarrons une nouvelle collaboration, aura également une place de choix pour parler de la prévention des risques et de nombreux autres sujets qui nous touchent directement. J’espère que d’autres structures liées au monde arboricole feront de même pour faire en sorte que La lettre devienne la revue incontournable de l’arboriculture en France.
Peut-être pouvons-nous rêver d’une parution plus fréquente et augmentée un jour prochain ? Pour structurer tout ce travail, il nous fallait une personne connaissant bien le monde de l’arbre et le domaine du journalisme. Yaël Haddad, que nombre d’entre vous connaissent (en tout cas pour les plus anciens !) a accepté la mission de rédactrice en chef. Une prochaine étape pour la communication de l’association concernera le site web.

S’il est vrai que la SFA a pour objectif principal la préservation des patrimoines arborés, elle peut aussi avoir pour rôle de s’occuper des hommes et femmes qui oeuvrent à leur gestion et en particulier des grimpeurs. À ce titre, nous avons entamé une importante démarche, en collaboration avec la MSA et l’UNEP (voir article page 30), pour revoir et surtout faire officiellement reconnaître le secours aérien. Il s’agissait d’une volonté de la SFA lors de la création du GSST qui n’a malheureusement pas encore pu aboutir pour différentes raisons. Si nous voulons avancer efficacement, il est nécessaire de collaborer avec les organismes et structures qui légifèrent et encadrent notre activité. Cela prendra probablement encore un peu de temps, mais avec de la patience et de la bonne volonté, cela semble aujourd’hui possible. Les objectifs sont communs, les discussions actuelles autour du nouveau CS et du secours animent clairement les longues soirées des praticiens, des structures de formation et des formateurs, mais quelle que soit l’entité, tous vont dans le même sens. Il appartient à la SFA de prendre place dans ces débats. Enfin, par son représentant local Louis Dubreuil, la SFA et de nombreuses associations se mobilisent en Corrèze où un massacre organisé est en train de défigurer pour longtemps un paysage arboré de grande valeur. Ici et là, le discours et la mobilisation des uns et des autres pour protéger et promouvoir l’arbre prend de l’ampleur, la SFA est de plus en plus sollicitée pour prendre position. Merci à celles et ceux qui prennent le temps d’intervenir pour défendre les arbres.
La SFA retrouve petit à petit sa place dans l’arboriculture et chaque mois vous êtes de plus en plus à rejoindre l’association, merci !

Laurent Pierron, président de la SFA

Telecharger!

Keywords: Lettre de l'Arboriculture
Categories: La Lettre