Archives par mot-clé : arbre urbain

Arbres en milieu urbains : guide de mise en oeuvre

Suite à son lancement au 99e Congrès des Maires de France le 31 mai dernier à Paris en présence du Vice-Président de l'AMF Michel Bourgain, le guide 'Arbres en milieu urbains : guide de mise en oeuvre' est disponible en format PDF.

www.tdag.org.uk/arbres-en-milieu-urbain.html 

Ce guide fait le point de l'état des dernières connaissances et techniques permettant d'assurer une intégration réussie des arbres, des infrastructures et des usages qui caractérisent la ville contemporaine.

Ce guide de 166 pages explore les défis et les solutions s’offrant aux professionnels de la ville pour intégrer arbres et infrastructures. Il se concentre sur la voirie, les parkings et autres espaces minéralisés qui dominent les paysages urbains. La logique de ce choix est simple : tout inhospitaliers ces milieux soient-ils pour les arbres, les avantages à la clé de leur intégration sont incomparables. Illustré de 32 études de cas tirées d’un peu partout dans le monde, l’ouvrage fait le point des connaissances et des pratiques contribuant, à l’échelle d’un projet, à une compatibilité durable fondée sur une complémentarité fonctionnelle entre les arbres et les (infra)structures qui les entourent. 

C’est grâce à VAL’HOR, l’interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage, qu’une traduction française de ce guide, initialement publié en anglais fin 2014 par le Trees and Design Action Group (TDAG*), a été réalisée. La préface est signée par la Ministre des Transports Britannique, la Baronne Kramer. Outre TDAG et VAL'HOR, l'ouvrage est co-publié par les organismes professionnels représentant les ingénieurs de voirie, les ingénieurs de genie civile et les spécialistes de l'arbres au Royaume-Uni. Le travail en interdisciplinarité est l'une des valeurs et des objectifs fondamentaux de TDAG.

Arbres en milieu urbain : Guide de mise en oeuvre

VAL'HOR sera présent au 99e Congrès des Maires de France le 31 mai prochain Porte de Versailles et pense profiter de cette occasion pour lancer la traduction de "Trees in Hard Landscapes: A Guide for Delivery" (Arbres en milieu urbain : Guide de mise en oeuvre) un ouvrage réalisé par le Trees and Design Action Group (TDAG) uniquement en mode numérique.

Sur une suggestion de Frédéric Ségur du Grand Lyon, VAL'HOR a proposé d'assumer le financement d'une traduction en français de l'ouvrage et de sa mise en page selon une maquette identique à celle employée pour la version anglaise. La traduction sera disponible en téléchargement gratuit au format PDF sur les sites de VAL'HOR, Plante et Cité et de TDAG.

Livraison de la traduction en velo

C’est par le biais d'une course à vélo de Londres à Paris que cette traduction doit être 'livrée' au 99e Congrès des Maires de France le 31 mai prochain, Porte de Versailles.

L'association Fund4Trees (basée elle aussi en Angleterre, et qui organise des évènements permettant de collecter des fonds pour financer la recherche sur l'arbre en ville) organise cette course à vélo de Londres à Paris visant à 'apporter' la traduction au congrès et créer une petite animation pour son lancement (ils amènent aussi un petit chêneau issu d'un spécimen remarquable se trouvant à Windsor âgé de plus de 1,000 ans, à planter dans un jardin parisien).

Le grand public, les membres de la SFA et tout particulièrement ceux qui travaillent sur l'arbre en ville peuvent se joindre aux cyclistes anglais dans la portion 'française' de leur périple - soit entre Dieppe et Paris : les opportunités pour des échanges intéressants sont séduisantes !

  • Dimanche 29/05/2016, départ à 14h30 du terminal ferry de Dieppe et arrivée vers 17h à Forges-les-Eaux (la délégation anglaise a réservé à L'hotel Continental)
  • Lundi 30/05/2016, départ vers 9h30 et arrivée vers 17h à Vilennes-sur-Seine (la délégation anglaise a réservé des chambres au Campanie)
  • Mardi 31/05/2016, départ vers 8h30 et arrivée vers 10h30 au Parc des Expositions Porte de Versailles à Paris au 99e Congrès des Maires de France

Les financements (sponsors) recueillis grâce à la course à vélo sont destinés à financer des bourses de recherche sur l'arbre en ville (c'est la raison d'être des courses à vélo organisés par l'association Fund4Trees).

Financement de la version papier

Fund4Trees et TDAG ne disposent pas de copie papier de la version française du document, et que le budget de VAL'HOR ne permet pas de réaliser une impression, même à tirage limité.

TDAG recherche des partenaires en mesure de participer au financement d'une impression. Il va de soit que toute contribution éventuelle serait mise en évidence (logo, etc.) sur la version papier.

Charte de l’arbre pour le Grand Lyon

16Onze ans se sont écoulés depuis l’adoption de la première Charte de l’arbre du Grand Lyon, bref laps de temps au regard de la vie des arbres. Durant cette période, la façon d’envisager la place de l’arbre en ville a cependant sensiblement évolué au point qu’il apparaît aujourd’hui indispensable de renouveler cette démarche.

Au travers de la Charte de l’arbre, les signataires font connaître leur adhésion aux grands principes qu’elle développe. Mais au-delà de la simple déclaration d’intention, la charte de la forêt urbaine entend être avant tout un outil au service de l’action. Chaque signataire s’engage ainsi à mettre en œuvre à son échelle les recommandations de la charte au travers d’un plan d’actions rendu public.

Ils ADORENT les acariens même crus !

...pas une, pas deux, pas trois mais pas moins de sept auxiliaires différents pour lutter contre les acariens ! Des petits, des gr… Euh non, des un peu moins petits… Tout un arsenal pour vous aider, à lâcher ou plutôt à observer, non pas les sept mercenaires mais les sept auxiliaires.

D’ailleurs, poussons la comparaison… Bon alors, le chef, vous vous souvenez du film pour ceux qui l’ont vu, c’est Yul Brynner, crâne rasé, regard perçant, le pistolet rapide et précis, le chef quoi… C’est la coccinelle Stethorus punctillum, une petite coccinelle qui contrairement à Yul est assez poilue.

Elle consomme exclusivement des tétranyques (plusieurs différents sur les tilleuls entre autre). Elle est noire au stade adulte et noire puis rouge au stade larvaire. Les deux stades sont recouverts de filaments jaunâtres courts et fins.

L’adulte mesure 1,2 à 1,5 mm, plus petite qu’une tête d’épingle. Une coccinelle adulte et surtout la femelle qui est une excellente chasseuse peut consommer de 75 à 100 oeufs par jour mais aussi des larves et des nymphes d’acariens. ...

Extrait de l'article "Ils ADORENT les acariens même crus !" par Edith Mühlberger apparue dans La Lettre d'Arboriculture - Automne 2014 téléchargeable pour les adhérents sur sfa-asso.fr !

Conception écologique d’un espace public paysager : Plante & Cité publie un guide méthodologique

Plante & Cité a organisé le 9 octobre dernier à Strasbourg une journée technique sur le thème de la conception et gestion écologique des espaces verts avec le partenariat de la Communauté Urbaine de Strasbourg. Elle a réuni une centaine de professionnels et a été l’occasion pour Plante & Cité de présenter le guide méthodologique « Conception écologique d’un espace public paysager ». Ce document est en accès libre sur le site internet et sur celui de Val’hor.

Le guide publié cette semaine par Plante & Cité présente les enjeux et la démarche de conduite d’un projet de conception écologique d’un espace public paysager. Il s’inscrit dans le prolongement du label de gestion écologique EcoJardin. Il propose une méthodologie depuis les phases amont de diagnostic et de programmation, aux phases de conception et de réalisation du chantier, jusqu’aux phases de suivi, de gestion et d’animation du site. Commanditaires, concepteurs, entrepreneurs, gestionnaires trouveront dans ce guide des clés pour améliorer leurs pratiques professionnelles. Parce que chaque projet est une aventure humaine collective singulière, de nombreux exemples de projets et des témoignages ponctuent et enrichissent l'ouvrage.

Télécharger le guide.

Le Prix ‘Francis Dejonghe’

Suite au décès prématuré de Francis Dejonghe, la SFA a décidé de créer un prix en son nom pour marquer dans le temps son engagement et son travail pour la reconnaissance de l'Arbre.

Francis Dejonghe a fait partie des précurseurs français des années 1980 ayant fortement contribué à redonner aux arbres d’agrément leur quartier de noblesse.

Créateur et gérant de l’une des principales entreprises françaises de tailles et soins aux arbres, il avait à cœur de faire évoluer les pratiques, d’améliorer la formation professionnelle et d’encourager la recherche appliquée. Pour ce faire, il avait largement contribué à la création du Cercle de qualité Sequoia et de la Société française d’arboriculture dont il a assuré la Présidence juste avant sa disparition.

La SFA décerne chaque année un prix de 2000 € pour soutenir un projet exemplaire contribuant au progrès général de la filière arboriculture ornementale ; que ce soit un projet d'information et sensibilisation sur l'arbre, de recherche ou d'édition.

Ainsi, ont été lauréats de ce prix :

  • En 2007, Philippe Tran Tan Hai de la MSA Ile de France qui depuis 10 ans n'a pas ménagé ses efforts pour faire progresser la prévention des risques en élagage
  • En 2006, le CAUE 77, pour son action en faveur de la prise en compte de l'arbre dans les projets d'urbanisme.
  • En 2005, le laboratoire de l'INRA de Clermont-Ferrand, qui sous la responsabilité de Catherine Coutand a engagé un projet de recherche à propos des causes des ruptures estivales de branches.
  • En 2004, Frédéric Mathias, élagueur, pour sa contribution prépondérante à la production du Guide pratique du grimpeur-élagueur
  • En 2003, Guy-Bernard Jan, élagueur, pour la mise au point d'une nouvelle technique de secours aérien et la mise au point, en partenariat avec la MSA, d'un kit et d'un guide d'utilisation de ce kit d'organisation des secours.
  • En 2001, Pierre Raimbaud, enseignant à l'INH d'Angers, pour la rédaction de trois ouvrages : développements végétatifs de la partie aérienne, développement des systèmes racinaires et floraison et taille des arbres et arbustes d'ornement.
  • En 2000, Jac Boutaud (37) en soutien à la création de l'arboretum de la Petite Loiterie

Charte européenne de l’arbre d’agrément

La Charte européenne de l'arbre d'agrément a pour objet de régir les principaux rapports entre l’Homme et l’Arbre d’Agrément. Elle a été rédigée à l’occasion du 2ème Congrès Européen d’Arboriculture tenu à Versailles le 29 septembre 1995 et signée alors par les représentants de l'International Society of Arboriculture présents : France, Italie, Espagne, Allemagne, Autriche, Danemark, Angleterre et Irlande, Norvège.

Depuis, plusieurs villes françaises se sont engagées dans ce processus :

Villeneuve d’Ascq (59), Sorgues (84), Vierzon (18), Bourges (18), Nantes (44), Arles (13), Le Grand Lyon (69), Lille (59), Bordeaux (33), Dourdan (91), Versailles (78), Ormesson sur Marne (94), Lambersart (59).

Charte européenne de l’arbre d’agrément

Article 1 :

L’arbre est un être vivant : il naît, s’épanouit et meurt. Cependant son existence n’est pas à la mesure de l’échelle humaine et peut s’étendre sur plusieurs siècles.

Article 2 :

L'arbre d'agrément, planté et entretenu dans les aménagements urbains, parcs et jardins, en compagnement des voies ou du bâti, joue un rôle essentiel dans l'équilibre écologique de la plupart de nos lieux de vie. Il y apporte du bien-être et les embellit. Par ses rôles et son histoire, il se distingue des arbres forestiers, agricoles ou fruitiers, plantés et entretenus à des fins essentiellement utilitaires. Parfois cependant, l'arbre d'agrément, héritier de ces derniers, est aussi le survivant d'usages passés et à ce titre participe à la mémoire du territoire.

Télécharger la charte en PDF

Le respect des arbres

Le respect des arbres au moyen de plans de gestion

Le plan de gestion est établi par le maître d’ouvrages avec l’appui technique d’un expert-conseil en arboriculture.

Dès la phase « conception », il est important qu’un projet de plantation tienne compte des contraintes que pourront rencontrer les gestionnaires de patrimoine arboré.

Pour ce faire, il convient de respecter certains critères :

  • le choix de l'essence adaptée au climat et au lieu,
  • le choix du sujet chez le pépinériste,
  • une réflexion sur la gestion à venir de la plantation : sol, arrosage, taille de formation, taille d'entretien, etc

Pour en savoir plus : Les critères d’une gestion respectueuse des arbres sont expliqués point par point dans les fiches "arbres en questions".