Archives par mot-clé : durable

Végétal local

Un guide de recommandations pour l’intégration des critères du label Végétal local dans les marchés publics.

Les partenaires du label Végétal local éditent un guide de recommandations pour l’intégration des critères du label dans les marchés publics. Ce guide est une aide à la rédaction de Cahiers des Clauses Techniques Particulières (CCTP) pour la construction des marchés. Il s’adresse aux maîtres d’ouvrage et aux maîtres d’oeoeoeoeuvre qui travaillent sur des projets ayant des exigences fortes en termes de fonctionnalité écologique. Le guide est gratuit et accessible à tous. Il est téléchargeable sur le site de la Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux www.fcbn.fr et sur le site de Plante & Cité www.plante-et-cite.fr.

  • Le label Végétal local repose sur un référentiel technique qui assure la traçabilité des végétaux sauvages depuis leur prélèvement durable en milieu naturel jusqu’à leur commercialisation. Les végétaux labellisés garantissent un patrimoine génétique local diversifié sur la base de 11 régions écologiques définies sur le territoire métropolitain.
  • Le marché français des végétaux sauvages ne disposait pas de garantie pour qualifier leur origine géographique. Dans ce contexte, le label Végétal local a été créé en 2015 à l’initiative de la Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux (FCBN), l’Association Française Arbres Champêtres et Agroforesteries (AFAC-Agroforesteries) et Plante & Cité. A l’animation du label Végétal local s’associe celle du label Vraies messicoles, qui vise à la conservation des plantes compagnes des cultures en s’appuyant sur les mêmes critères géographiques.
  • Depuis la création des labels, 25 collecteurs, pépiniéristes et semenciers ont rejoint la démarche. Et l’année 2017 laisse espérer un fort accroissement de la production labellisée Végétal local . La liste des espèces labellisées est consultable en ligne, par région d'origine et par fournisseur.

Conception écologique d’un espace public paysager : Plante & Cité publie un guide méthodologique

Plante & Cité a organisé le 9 octobre dernier à Strasbourg une journée technique sur le thème de la conception et gestion écologique des espaces verts avec le partenariat de la Communauté Urbaine de Strasbourg. Elle a réuni une centaine de professionnels et a été l’occasion pour Plante & Cité de présenter le guide méthodologique « Conception écologique d’un espace public paysager ». Ce document est en accès libre sur le site internet et sur celui de Val’hor.

Le guide publié cette semaine par Plante & Cité présente les enjeux et la démarche de conduite d’un projet de conception écologique d’un espace public paysager. Il s’inscrit dans le prolongement du label de gestion écologique EcoJardin. Il propose une méthodologie depuis les phases amont de diagnostic et de programmation, aux phases de conception et de réalisation du chantier, jusqu’aux phases de suivi, de gestion et d’animation du site. Commanditaires, concepteurs, entrepreneurs, gestionnaires trouveront dans ce guide des clés pour améliorer leurs pratiques professionnelles. Parce que chaque projet est une aventure humaine collective singulière, de nombreux exemples de projets et des témoignages ponctuent et enrichissent l'ouvrage.

Télécharger le guide.

Charte européenne de l’arbre d’agrément

La Charte européenne de l'arbre d'agrément a pour objet de régir les principaux rapports entre l’Homme et l’Arbre d’Agrément. Elle a été rédigée à l’occasion du 2ème Congrès Européen d’Arboriculture tenu à Versailles le 29 septembre 1995 et signée alors par les représentants de l'International Society of Arboriculture présents : France, Italie, Espagne, Allemagne, Autriche, Danemark, Angleterre et Irlande, Norvège.

Depuis, plusieurs villes françaises se sont engagées dans ce processus :

Villeneuve d’Ascq (59), Sorgues (84), Vierzon (18), Bourges (18), Nantes (44), Arles (13), Le Grand Lyon (69), Lille (59), Bordeaux (33), Dourdan (91), Versailles (78), Ormesson sur Marne (94), Lambersart (59).

Charte européenne de l’arbre d’agrément

Article 1 :

L’arbre est un être vivant : il naît, s’épanouit et meurt. Cependant son existence n’est pas à la mesure de l’échelle humaine et peut s’étendre sur plusieurs siècles.

Article 2 :

L'arbre d'agrément, planté et entretenu dans les aménagements urbains, parcs et jardins, en compagnement des voies ou du bâti, joue un rôle essentiel dans l'équilibre écologique de la plupart de nos lieux de vie. Il y apporte du bien-être et les embellit. Par ses rôles et son histoire, il se distingue des arbres forestiers, agricoles ou fruitiers, plantés et entretenus à des fins essentiellement utilitaires. Parfois cependant, l'arbre d'agrément, héritier de ces derniers, est aussi le survivant d'usages passés et à ce titre participe à la mémoire du territoire.

Télécharger la charte en PDF

Le respect des arbres

Le respect des arbres au moyen de plans de gestion

Le plan de gestion est établi par le maître d’ouvrages avec l’appui technique d’un expert-conseil en arboriculture.

Dès la phase « conception », il est important qu’un projet de plantation tienne compte des contraintes que pourront rencontrer les gestionnaires de patrimoine arboré.

Pour ce faire, il convient de respecter certains critères :

  • le choix de l'essence adaptée au climat et au lieu,
  • le choix du sujet chez le pépinériste,
  • une réflexion sur la gestion à venir de la plantation : sol, arrosage, taille de formation, taille d'entretien, etc

Pour en savoir plus : Les critères d’une gestion respectueuse des arbres sont expliqués point par point dans les fiches "arbres en questions".