Archives par mot-clé : saproxyliques

Le pique-prune et des vieux arbres à cavités

Les espèces saproxyliques, qui dépendent pour une partie au moins de leur cycle de vie de la décomposition du bois mort ou dépérissant et des organismes associés, représentent une proportion importante des organismes de l’écosystème forestier. Elles y jouent un rôle essentiel, permettant le recyclage naturel des matières ligneuses sous forme de terreau. A la suite de plusieurs siècles d’une exploitation forestière éliminant bois morts et vieux arbres, beaucoup de ces espèces se sont fortement raréfiées. C’est le cas du pique-prune (Osmoderma eremita), un insecte coléoptère aujourd’hui protégé par la loi française et inscrit au niveau européen en annexe II de la directive Habitats en tant qu’espèce prioritaire. Plus d’informations dans Le Courrier de la Nature n°285.

Vincent Vignon, Office de génie écologique (OGE) publié dans Le Courrier de la Nature.