MSA & COPALME RÈGLES DE DÉPLACEMENT ET DE POSITIONNEMENT

LA CAISSE CENTRALE DE LA MUTUALITÉ SOCIALE AGRICOLE ET COPALME SE SONT ASSOCIES POUR ÉLABORER UN NOUVEAU DOCUMENT POUR L'APPLICATION DES RÈGLES DE DÉPLACEMENT ET DE POSITIONNEMENT AU POSTE DE TRAVAIL DANS LES ARBRES.

En guise d'introduction, voici un petit historique (pas trop long) sur l'évolution de notre contexte réglementaire.

En septembre 2004 sortait le décret 2004-924 qui dépoussiérait un peu les dispositions réglementaires du travail en hauteur. Le précédent décret datait de janvier 1965. Du coup, pour nous arboristes grimpeurs, un certain nombre de choses se sont éclaircies ou se sont révélées, comme par exemple la priorité aux moyens de protection collective, le fait de ne pas pouvoir travailler seul, la nécessité de prévoir et d'organiser le secours, l'interdiction du travail à l'échelle, la formation aux techniques de sauvetage, le fait d'attacher les outils au harnais, et j'en passe.

D'autres se sont "floutées" comme par exemple le concept de corde de travail et de corde de sécurité. Comme cela perturbait considérablement nos méthodes de travail (l'arbre n'a pas grand-chose à voir avec une falaise ou une façade de bâtiment) et que nous (les arboristes grimpeurs) l'avons fait savoir, le législateur nous a autorisé à travailler avec une seule corde (Art. R. 4323-90 du code du travail et article 1 de l'arrêté du 4 août 2005). Par contre, pour conserver l'esprit du droit général du travail en hauteur, la notion et l'obligation de double ancrage a évidemment été maintenue. C'est ce que détaillent, lorsqu'on les "décrypte" les alinéas 1 et 2 de l'article 2 de ce même arrêté.

Bref, tout cela étant un peu compliqué et si peu clair que beaucoup d'entre nous ont pris le parti de ne pas rentrer dans le détail des textes et de continuer comme avant.

Comme les choses étaient floues, autant pour les grimpeurs que pour les services de prévention et de l'inspection du travail, le ministère de l'agriculture a réuni un groupe de travail pour faire un recueil des pratiques professionnelles compatibles avec la réglementation en vigueur. En 2007 est donc parue la note de service DGFAR/SDTE/N 2007-5018. Ce document n'est pas parfait mais a le mérite d'exister. C'est dans ses pages, par exemple, que l'on nous autorise (sous certaines conditions) à utiliser une nacelle pour accéder au point d'ancrage dans un arbre. Elle traite aussi assez sommairement des principales règles de déplacement et de positionnement au poste de travail.

Nous en arrivons maintenant à notre petit fascicule.

C'est pour compenser le manque de solutions adaptées et l'obligation de devoir les enseigner que nous avons décidé de rédiger ce document. Il n'a certainement pas la prétention d'être exhaustif mais il propose des solutions précises à bon nombre de situations de déplacement et de travail dans l'arbre. Les solutions de déplacement et de positionnement au poste de travail proposées sont toutes compatibles avec les exigences du code du travail et de l'article 2 de l'arrêté du 4 août 2005. Ce "guide conseil pour la mise en œuvre du double ancrage lors de travaux d'élagage sur cordes" est à destination des formateurs, des apprenants, des praticiens et des préventeurs.

Ce petit livret de 36 pages a été imprimé a 10000 exemplaires. Il est d'ores et déjà disponible dans les MSA de vos départements. Il est aussi pour l'instant téléchargeable sur le site de la CCMSA, de la MSA Ile de France et celui de l'association copalme.

Ce document a été réalisé avec le soutien de la fondation PETZL.

Voici le lien pour accéder au document.

http://www.copalme.org/…/consign…/doubleancragedefinitif.pdf

ArboVisite « GESTION DU PATRIMOINE ARBORE DE NANCY ET JARDIN EPHEMERE JAPONICA »

ArboVisite « GESTION DU PATRIMOINE ARBORE DE NANCY ET JARDIN EPHEMERE JAPONICA »

  • MERCREDI 7 NOVEMBRE 2018
  • Jardin éphémère Place Stanislas

PROGRAMME :

  • 11h00 : Visite commentée du jardin Godron et du parc de la Pépinière.
    Le Jardin Dominique Alexandre Godron a été fondé par Stanislas en 1758, c'est le premier jardin botanique de Nancy. Collections horticoles de plantes destinées à l'ornement floral des jardins. En 2010, il a été labellisé jardin remarquable.
    Le Parc de la Pépinière est le plus important des parcs nancéiens. D’abord Pépinière Royale fondé par Stanislas sur l’emplacement des anciens jardins ducaux et des bastions de la Ville Vieille, 23 hectares arborés. Hêtre labellisé « Arbre remarquable de France » En plein coeur historique, il borde les deux plus grandes des places UNESCO de Nancy, la Place Stanislas et la place de la Carrière
    Yannick Andrès – Responsable du patrimoine arboré de la ville de Nancy
  • 12h00 : Déjeuner à l’Espace Animalier du parc de la Pépinière – Plateau repas
  • 13h30 : Visite commentée du 15e jardin éphémère « Japonica » – Place Stanislas Nancy
    Jardin s'inspirant du Japon et célébrant les relations privilégiées que Nancy entretient avec Kanazawa depuis 45 ans. En 2016, le jardin éphémère, vitrine de l'écologie urbaine et du savoir-faire des jardiniers de la Ville de Nancy, a réuni plus de 720 000 visiteurs.
    Pierre Didierjean – Directeur des Parcs et Jardins de la ville de Nancy
    Présentation du patrimoine arboré de la ville de Nancy et de sa gestion - Visite en centre ville à pied
    Nancy fait partie des villes française où le patrimoine arboré est le mieux géré. La ville est imprégnée d’une forte culture forestière ; l’école royale forestière y a été créée en 1824 avant de devenir l’Ecole du génie Rural des Eaux et Forêts. Le patrimoine arboricole de la Ville de Nancy compte près de 10000 arbres. Le renouvellement des arbres passe par une planification rigoureuse. La gestion des arbres d'alignement est réalisée par le service Parcs, Espaces Verts et Naturels du Grand Nancy, soit environ 6300 arbres. Les parcs, boisements et les plantations paysagères dans la cité sont entretenus par la Ville de Nancy. Une charte de l'Arbre a été cosignée en 1996 par la Ville de Nancy, la Communauté Urbaine du Grand Nancy, France Télécom, EDF-GDF, la Fédération Départementale du Bâtiment et l'Ordre des Architectes. Tous les 4 ans le service des parcs et jardins organise le colloque « Embranchement » regroupant des arboristes venant de France et d’Europe ainsi que des animations destinées aux nancéens.
    Yannick Andrès – Responsable du patrimoine arboré de la ville de Nancy
  • 15h30 : Visite commentée du « Parc Forestier »
    Situé au coeur de l’écoquartier du plateau de Haye, à la fois sur les communes de Nancy et de Maxéville, le Parc forestier a été créé à la place d’anciennes carrières de calcaire sur le Plateau de Haye. Ce parc de 17,5 hectares suit une gestion naturaliste. Cette démarche valorise la végétation en place : rien n’a été replanté ou importé. Les différents modes de gestion forestière sont exprimés à petite échelle sur le parc, offrant une porte d’entrée sur la grande forêt de Haye : taillis, futaie…
    La forêt dans la ville. En 2004, débutait la rénovation du Plateau de Haye conduite par l’architecte urbaniste paysagiste Alexandre Chemetoff afin de redonner un souffle au quartier du Haut-du-Lièvre. L’un des objectifs de cet écoquartier nouvellement créé : faire revenir la nature dans ce nouvel espace de vie. Pour la réalisation des espaces naturels, l’urbaniste s’est associé aux paysagistes Gabriel Chauvel et Olivier Jacqmin. Au fil du temps, de nombreuses espèces animales et végétales ont recolonisé le parc qui a tout d’une forêt en liberté. Des jardins partagés ont été aménagés par et pour les habitants du quartier. Le mobilier insolite, fabriqué à partir des arbres du parc, se décline en banc, bac de terre, clôture ponton.
    Olivier Jacqmin – Paysagiste et Jean-Christophe Reuter – Forestier de la Métropole du Grand Nancy (sous réserve)
  • 17h30 Fin de la visite

Possibilité de venir en car à partir de Coulommiers ou de rejoindre le groupe à Nancy par ses propres moyens.

DEPART DE COULOMMIERS :

Aller

  • 6h30 : Accueil des participants à la gare de Coulommiers – Place du 8 mai 1945
  • 7h00 : Départ à 7 heures précises du car vers Nancy
  • 11h : Arrivée à Nancy - Porte Sainte Catherine

Retour

  • 17h30 : Retour vers Coulommiers - Départ du car Av. Raymond Pinchard, devant l’arrêt de bus « cèdre bleu » Bus n° 2
  • 22h00 : Arrivée à la gare de Coulommiers

DEPART DE NANCY :

  • 11h : Accueil des participants au Jardin Godron – Rue Sainte Catherine (Tram Ligne 1 à partir de la gare de Nancy. Arrêt « Division de fer »)
  • 17h30 : Fin de la visite (avenue Raymond Pinchard, devant l’arrêt de bus « Cèdre bleu » Ligne de bus N° 2)

ENQUÊTE SUR LE SECOURISME DE L’ARBORISTE-GRIMPEUR BLESSE DANS L’ARBRE

Suite à des accidents de travail en élagage, et leurs conséquences potentiellement graves, nous aimerions connaitre votre opinion en ce qui concerne le secourisme aérien et vos attentes en terme de sécurité. Ce questionnaire est anonyme.

Liens du Questionnaire :
(https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfjcdx9GF_3QrlgLbjVKyaMQYGxS5T2TFY51BrCQHuRxiHndA/viewform)

  • Une enquête sur le secours aérien, réalisée par la MSA, pour la réalisation d'un mémoire.
  • L'objectif est de connaitre les attitudes, les connaissances et les besoins des arboristes.

Par avance merci de l'intérêt que vous accorderez à cette enquête.

Journées de l’arbre à l’arboretum National de Barre

Une fête des Plantes dans un écrin botanique de 35 ha

C’est la 24e édition des “Journées de l’Arbre” qui se déroulera cette année à l’Arboretum des Barres. Cette fête des plantes devenue incontournable est l’occasion d’acquérir des végétaux rares et de qualité. La pépinière de l’Arboretum y propose également son très grand choix d’arbres et arbustes.

  • Journées de l'arbre à l'arboretum National de Barres
  • 13 et 14 octobre 2018
  • De 10 h à 18 h. Adulte : 5 €, réduits : 3 €

Un très grand choix de végétaux : arbres & arbustes de collection, vivaces, plantes aromatiques et médicinales, plantes aquatiques, rosiers, plantes grimpantes, pivoines, hydrangeas…pour tous les goûts.
Mais aussi artisans, animations pour petits et grands (grimpe d’arbre, poterie, vannerie, ateliers créatifs…), conférences à 15 h avec Michel Gallais (formateur en espaces verts) “Balade avec les plantes vivaces”, tirage au sort à 16 h 30, restauration, crêpes, glaces, boissons, cidre…

SEQUOIA, présentation technique et logistique d'une société d'élagage, le travail dans les règles de l'art, adapter le travail à l'homme et non l'inverse par du matériel adapté :
Démonstrations de techniques de taille sur de grands pins et autres essences des collections de l'arboretum. Présentation des tronçonneuses à batteries et du matériel logistique d'une société d'élagage. Animation, quizz, challenge auprès du grand public.

GECAO, Présentation technique et scientifique des méthodes d'investigation pour analyser l'état phytosanitaire d'un arbre. Le choix des instruments de diagnostic face à la sécurité du public.
Présentation et démonstration de la tomographie, présentation et démonstration du résistographe dernière génération. Arbovisites sur le thème du diagnostic mécanique lié à l'ancrage racinaire et aux anomalies d'écorces incluses.

SFA, Présentation des acteurs de l'arboriculture et du paysage.

Un réseau de connaissances scientifiques et pratiques au profit du patrimoine arboré.

Présentation des différents acteurs (entreprises, centres de formation, experts, praticiens, collectivités...). animations sur la connaissance des arbres par le biais d'épreuves ludiques auprès du grand public. Nombreux lots à gagner Stickers BD Livres...

COPALME, Présentation de la structure associative.

Une dynamique d'échanges et de partages francophones par le biais de leurs ouvrages et de leurs voyages

Mesure officielle de la hauteur, du diamètre et estimation du volume des deux grands séquoias de l'Arboretum. Jeux concours de l'estimation des mesures.

Pôle Arboriculture de Saint Germain en Laye.

Deux formations qui intègrent l'arbre d'ornement, Le CS "Diagnostic et Taille de Arbres" et le CS "Gestion des Arbres d'Ornement" Rétrospective de 22 années de partenariat avec l'Arboretum National de Barres

Présentation des deux formations principalement axées sur le métier d'arboriste en ornement "l'arboriste grimpeur" et "le technicien de l'arbre". Mise en avant du partenariat historique sur l'arboretum.

Invité d'honneur, Francis HALLE,

Botaniste et biologiste évoquera ce que les arbres représentent pour lui, et quel comportement devrions nous avoir face à eux.

Exposition de pépiniéristes de collections (rosieristes, arbres fruitiers...), conférences d'arboristes et d'arbusticulteurs, Ateliers land art pour petit et grands. Restauration et détente sur place.

JOURNEE DE L’ARBRE 2018 à Boulouris

Après Valescure puis Agay, c'est au quartier de Boulouris d'accueillir celle année« la Journée de l'Arbre », organisée par la Ville de Saint-Raphaël, avec son service Environnement et Cadre de vie. A travers cet évènement, venez découvrir le patrimoine arboricole Raphaëlois autour d'une balade commentée, d'ateliers et d'un concert. Pour tout public.

    • Samedi 29 septembre de 09 h 00 à 1 8 h 00
    • Parc du CREPS de Boulouris
    • Entree libre et gratuite

BALADE COMMENTÉE

  • DE 9 H 00 À 12 H 00
  • PARC DU CREPS

Les plus beaux arbres du Creps, par Pierre F ernez, ingénieur agricole.

ATELIERS

  • DE l0H00 À 18 H00
  • JARDIN JULIEN LAFOREST

Écorces et graines du monde, par Cédric Pollet, photographe botaniste.

« Un voyage multisensoriel pour découvrir le monde merveilleux des arbresdes bois colorés et odorants aux écorces utiles, en passant par les graines et les fruits voyageurs» .

CONCERT

  • DE 16 H017H00
  • JARDIN JULIEN LAFOREST

Sur le thème de l'arbre, avec fa formation« Aspect », harpe et clavier.

23ème Foire aux Plantes Rares et du jardin de Mirmande

Venez à Mirmande exposer votre production, pour montrer vos créations, valoriser votre activité, partager vos connaissances, vos savoir-faire, pour rencontrer d'autres passionnés et comme nous, prendre plaisir à passer un week-end convivial !

Vous trouverez en annexe de ce courrier les conditions et informations pratiques au déroulement de cet évènement. Vous trouverez également un bulletin d’inscription à nous retourner avant le 30 septembre 2018

Contactez-nous pour obtenir de plus amples renseignements. Et d’ici là n’hésitez pas à nous partager vos événements et participations à d’autres marchés sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/foireauxplantesmirmande

 

Programme : Rencontre Nationales en Binôme 2018

Cette année, les rencontres en binômes (#RNB2018) se dérouleront du 28 au 30 Septembre 2018 au Parc du Château - 24260 CAMPAGNE (à quelques kilomètres de Périgueux).

  • Stands, expositions, conférences, spectacles - Entrée gratuite - Accessible grand public
  • Possibilité hébergement : Réservation : Camping le Val de la Marquisie Le petit moulin - 24260 Campagne - 05 53 54 74 10
  • Possibilité restauration sur place

Programme

Vendredi 28

  • 9 h 30 : Rendez-vous au parc du château pour les écoles
  • 14 h : Conférences
    • 1/ Conseil Départemental de la Dordogne : La charte de l’arbre, un guide d’aide à la décision pour les collectivités
    • 2/ L’atelier de l’arbre avec Wiliam MOORE expert forestier : Qu’est-ce qu’un arbre ? Les champignons des arbres.
    • 3/ Coûts de la gestion par Sylvain PILLET
  • 16 h 30 : Vérification du matériel des participants
  • 19 h : Présentation des épreuves

Samedi 29

  • 7 h : Café croissant
  • 8 h : Début du concours : Epreuves techniques et sportives simulant les chantiers de l’arboriste (Compétition réservée aux professionnels : 20 équipes en binôme, françaises et européennes)
  • 10 h : Mini conférence : Etienne BARTEAU Expert forestier : Pratique d’haubanages sur de vieux arbres
  • 16 h : Mini conférence : Christian RIBOULET expert forestier : Haubaner ou étayer, une décision qui engage.

Dimanche 30

  • 7 h : Café croissant
  • 8 h : Début du concours : Epreuves techniques et sportives simulant les chantiers de l’arboriste (Compétition réservée aux professionnels : 20 équipes en binôme, françaises et européennes)
  • 12 h : Fin des épreuves
  • 14 h : Débriefing du dilemme de l’arbre
  • 15 h : Remise des prix

Livre : « ARBRES, un BOTANISTE au MUSÉE »

Certes, la beauté est subjective, mais quand on se réfère aux plus grands peintres en naviguant entre les mouvements artistiques, les nationalités et les époques, on s’aperçoit que les artistes se sont non seulement appliqués à représenter les arbres, mais ont sans cesse cherché à les penser, les comprendre et les sublimer.  Ils ont même parfois précédé les chercheurs en ouvrant la voie à de nouvelles recherches scientifiques.

Je vous rassure, ce nouvel ouvrage n’est pas technique. C’est un beau livre relié présentant plus de 80 œuvres (éditions Fage). Chaque tableau montre un arbre, entier ou partiel, réel ou imaginé, figuratif ou suggéré, mais toujours chargé d’émotions et de sens. Commencé il y a 8 ans, ce livre m’a conduit à visiter les plus grands musées de peinture du monde (Paris, Amsterdam, Berlin, Londres, New-York, Venise, Barcelone, Belgique, etc.). Ecrit avec passion.

Parution le 4 octobre 2018. Ne pas hésiter à partager. Merci !

Amazon

Championnats : La France à Agen, l’Europe à Thoiry

Le calendrier des arboristes grimpeurs français était chargé en ce mois de juin 2018, avec les rencontres nationales du 1er au 3 juin à Agen (Lot-et-Garonne) et le championnat d’Europe les 30 juin et 1er juillet à Thoiry (Yvelines). [ Par Yaël Haddad ]

Les rencontres nationales d’arboriculture organisées par la Société française d’arboriculture (SFA) et ses partenaire sont pris place durant trois jours dans le parc Walibi Sud-Ouest, aux portes d’Agen (Lot-et-Garonne). Comme l’an dernier, les sélections en cinq épreuves se sont déroulées le vendredi, et le master le dimanche. Le championnat d’Europe, quant à lui, ne s’était pas déroulé depuis bien longtemps sur le territoire national. Il faut remonter pour cela à 2006, dans le parc du Grand-Blottereau, à Nantes (Loire- Atlantique). Cette fois, la rencontre européenne s’est déployée dans le parc du château de Thoiry, dans les Yvelines, un magnifique site classé« Jardin remarquable » qui abrite le zoo-safari éponyme.

France : Tanguy Bonniordet Sophie Valat sur le podium

Dans le parc Walibi Sud-Ouest, plusieurs cèdres accueillaient les classiques épreuves des élection – déplacement dans l’arbre, secours aérien, lancer de petit sac, grimper en footlock, grimper rapide – puis le master. Le cumul des points obtenus dans les phases sélectives permettait de retenir les cinq concurrents masculins et les deux adversaires féminine spour la finale du dimanche. À ces derniers sesont ajoutés le meilleur concurrent étranger parmi les deux Allemands et le Catalan venu participer à cette rencontre. Tanguy Bonniord, déjà vainqueur en 2016 à Vichy, a décroché la première place, suivi de Félix Patris et deBenoît Bouton. Chez les filles, Sophie Valatgagne le concours devant Zoé Gaugler. Le samedi, la journée était consacrée à des présentations de matériels, à des animations de grimpe encadrée dans les arbres ainsi qu’àun petit jeu de reconnaissance des végétaux préparé par Christelle Denis, enseignante en aménagements paysagers au lycée agricole Armand-Fallières, à Nérac (Lot-et-Garonne).

Europe : une belle préparation à Thoiry

L’organisation du championnat d’Europe a été orchestrée d’une main de maître par Sébastien Debeul, responsable du service jardin du domaine de Thoiry, et par son adjoint arboriste grimpeur, Arnaud Delannoy. La compétition réunissait une soixantaine de concurrents et concurrentes en provenance d’une quinzaine de pays, sans parler des membres du jury sélectionnés par l’International Society of Arboriculture (ISA). Le village des exposants et les abords de chaque arbre de la sélection avaient été soigneusement aménagés pour offrir le meilleur accueil à tous les participants – arboristes grimpeurs sélectionnés, équipe technique, jury –, sans oublier les visiteurs. Outre les fabricants et distributeurs de matériels et d’équipements de protection individuelle (EPI) partenaires habituels des rencontres nationales, plusieurs exposants étrangers s’étaient également déplacés pour l’occasion. De quoi faire le plein de nouveautés pour les participants.

Romain Chignardet sacré champion d’Europe

Première grande satisfaction pour l’équipe nationale, parmi les cinq concurrents masculins et les trois compétitrices féminines finalistes se trouvent deux Français et une Française ! Et, cerise sur le gâteau, le gagnant chez les hommes n’est autre que Romain Chignardet, gérant de l’entreprise L’Arbre de Vie dans le Cher. Ce jeune arboriste grimpeur de 31 ans n’est pas un inconnu des podiums. Il a gagné le championnat de France en 2011 et en 2013, et s’est placé deuxième en 2017. Ce dernier classement lui a permis de participer au championnat d’Europe 2018. Mais la trop grande proximité entre les dates des épreuves nationales et celles du championnat européen ont constitué un handicap pour bien s’organiser. Sa victoire lui permettra néanmoins de se rendre au championnat du monde 2019, aux États-Unis dans le Tennessee. Une très grande joie pour ce professionnel qui se qualifie plutôt d’« instinctif ». « Je ne fais pas de préparations spécifiques pour les championnats auxquels je participe. J’ai une bonne condition physique liée à la pratique quotidienne de mon métier, à  une bonne hygiène de vie et sans doute aussi à mon passé de sportif de haut niveau durant une petite dizaine d’années entre le collège et le lycée. » À quoi doit-il, selon lui, sa réussite ? D’une part, à l’esprit d’équipe développé au sein de la Team France durant le week-end, riche d’encouragements réciproques et de nombreux échanges après les sélections, et à sa très bonne connaissance du règlement du concours – dont certains détails peuvent être modifiés d’une année sur l’autre à la suite de réclamations – et, d’autre part, à son attitude posée durant les épreuves, en particulier pour la finale.

LES RÉSULTATS  CHAMPIONNAT D’EUROPE

Palmarès masculin :

  • 1er : Romain Chignardet (France)
  • 2e : Fritz Van der Werff (Belgique)
  • 3e : Fabian Weber (Allemagne)
  • 4e : Jérôme Pagny (France)
  • 5e : Miguel Lillo (Espagne) - disqualifié

Palmarès féminin :

  • 1re : Josephine Hedger (Grande-Bretagne)
  • 2e ex æquo : Sophie Valat (France) et Erika
  • Luppi (Italie) - disqualifiées

Source :  MATÉRIEL ET PAYSAGE N° 140 - AOÛT-SEPTEMBRE 2018

Pour une Gestion Durable des Patrimoines Arborés