Archives par mot-clé : insect

Ils ADORENT les acariens même crus !

...pas une, pas deux, pas trois mais pas moins de sept auxiliaires différents pour lutter contre les acariens ! Des petits, des gr… Euh non, des un peu moins petits… Tout un arsenal pour vous aider, à lâcher ou plutôt à observer, non pas les sept mercenaires mais les sept auxiliaires.

D’ailleurs, poussons la comparaison… Bon alors, le chef, vous vous souvenez du film pour ceux qui l’ont vu, c’est Yul Brynner, crâne rasé, regard perçant, le pistolet rapide et précis, le chef quoi… C’est la coccinelle Stethorus punctillum, une petite coccinelle qui contrairement à Yul est assez poilue.

Elle consomme exclusivement des tétranyques (plusieurs différents sur les tilleuls entre autre). Elle est noire au stade adulte et noire puis rouge au stade larvaire. Les deux stades sont recouverts de filaments jaunâtres courts et fins.

L’adulte mesure 1,2 à 1,5 mm, plus petite qu’une tête d’épingle. Une coccinelle adulte et surtout la femelle qui est une excellente chasseuse peut consommer de 75 à 100 oeufs par jour mais aussi des larves et des nymphes d’acariens. ...

Extrait de l'article "Ils ADORENT les acariens même crus !" par Edith Mühlberger apparue dans La Lettre d'Arboriculture - Automne 2014 téléchargeable pour les adhérents sur sfa-asso.fr !

Le pique-prune et des vieux arbres à cavités

Les espèces saproxyliques, qui dépendent pour une partie au moins de leur cycle de vie de la décomposition du bois mort ou dépérissant et des organismes associés, représentent une proportion importante des organismes de l’écosystème forestier. Elles y jouent un rôle essentiel, permettant le recyclage naturel des matières ligneuses sous forme de terreau. A la suite de plusieurs siècles d’une exploitation forestière éliminant bois morts et vieux arbres, beaucoup de ces espèces se sont fortement raréfiées. C’est le cas du pique-prune (Osmoderma eremita), un insecte coléoptère aujourd’hui protégé par la loi française et inscrit au niveau européen en annexe II de la directive Habitats en tant qu’espèce prioritaire. Plus d’informations dans Le Courrier de la Nature n°285.

Vincent Vignon, Office de génie écologique (OGE) publié dans Le Courrier de la Nature.